Le Brexit et ses conséquences

Pour l’envoi de courrier et de colis

Le Brexit a des conséquences pour quiconque effectue et traite des envois – lettres et colis contenant des marchandises - à destination et en provenance du Royaume-Uni (R.U.). Voici quelques explications à ce sujet.

Le R.U. quitte l’Union européenne

Le 29 mars 2019, le R.U. quitte l’Union européenne. Passée cette date, il n’en sera donc plus membre. Cela aura des conséquences notamment au niveau des conditions de coopération entre les acteurs opérant au Royaume-Uni et ceux situés dans un pays de l’UE comme les Pays-Bas par exemple. Les changements affecteront principalement les délais et les conditions de livraison, les formalités douanières et les tarifs.

Qu’est-ce qui change exactement ?

Pour chaque envoi, des formulaires de douane devront être complétés. 

Le courrier et les colis contenant des marchandises seront refusés s’il manque une des informations requises. Après le Brexit, le R.U. ne sera plus membre l’UE ; il sera donc obligatoire de joindre un formulaire de douane à chaque envoi (voici des examples formulaires CN22 et CN23). Il est capital que vous remplissiez intégralement les formulaires de douane et que vous utilisiez les bonnes étiquettes. Vous utilisez une API ou d’autres systèmes intégrés à votre administration ? Avec l’aide de votre département informatique, veillez à ce que les nouveaux champs d’information obligatoires soient entièrement et correctement complétés. Vous trouverez les données techniques relatives à ces adaptations sur le site développeur. Voici un aperçu des changements : 

  • Le R.U., jusqu’à présent membre de l’UE, devient un pays NON MEMBRE de l’UE : nous adaptons tous nos systèmes ; les changements apportés tiennent compte d’un Brexit dur. 
  • Possibilité de contrôles douaniers plus sévères 
  • Les tarifs et majorations éventuelles peuvent changer en raison des formalités supplémentaires.

Brexit dur ou Brexit doux ?

Selon le scénario de sortie, le R.U. quitte l’UE le 29 mars 2019, ce qui aura incontestablement des conséquences. A l’heure actuelle, il n’est pas encore possible de dire avec précision quelles seront exactement ces conséquences. Tout dépendra du type de Brexit – dur ou doux : en cas de Brexit doux, une période de transition sera convenue entre le R.U. et l’UE afin que toutes les parties aient le temps de se préparer aux conséquences. Cette période de transition durera au minimum jusqu’au 31 décembre 2020. En cas de Brexit dur, il n’y aura pas de période de transition et le changement sera donc immédiat à tous les niveaux.

PostNL se prépare à un Brexit dur

Nous tenons compte du pire scénario afin de nous préparer au mieux. Cette préparation implique l’adaptation de tous nos processus afin de pouvoir traiter l’envoi de lettres et de colis vers le R.U. en tant que pays NON membre de l’UE. Nous nous efforçons aussi d’avoir une image claire des conséquences - parmi lesquelles d’éventuels ajustements des tarifs. Nous vous tiendrons bien sûr informés en temps voulu.